profile

Camille Rabineau

Work & The City - Trois ans après : où en est la ville ?

Published 11 months ago • 4 min read

Trois ans après, où en est la ville ?

Vous les voyez, ces photos de travailleurs en bord de mer, devant des sommets enneigés, posant négligemment en bordure d'une terrasse au-delà de laquelle un jardin s'étend à perte de vue ? Depuis trois ans, elles fleurissent sur les réseaux sociaux. Chez Comme on travaille, nous n'avons pas cédé à l'appel du grand paysage mais l'autrice de ces lignes a troqué la capitale et ses lumières contre la métropole lilloise, sept à dix fois moins grande selon les calculs.

Le mode de vie urbain a été malmené par la pandémie. Nous en avions fait l'objet d'une précédente newsletter, écrite à la quiétude du couvre-feu. Où en est-on aujourd'hui ? Comment font les villes pour s'adapter aux nouvelles aspirations et retrouver leur attractivité ? Mais au fait, l'avaient-elles vraiment perdue ?

Retour aux racines de Work & the City avec ce sujet. Bonne lecture, et si vous recevez cette lettre par hasard, pensez à vous abonner pour les prochaines !

Tous au vert, les télétravailleurs ?

Le ministère de l'écologie vient de publier les résultats d'une recherche inédite fondée sur l'analyse des statistiques des déménagements en France (recherches immobilières et réexpéditions de courrier) depuis deux ans. Il ressort que la pandémie a renforcé des dynamiques résidentielles antérieures à 2020, comme l'attrait pour les littoraux, la revitalisation de territoires ruraux, mais aussi le maintien de l'attractivité des métropoles.

Selon ces données, l'essentiel des déménagements s'effectue entre des villes de taille similaire, ou vers des communes légèrement plus petites. "Lorsqu’un ménage choisit de quitter un centre urbain, il aura tendance (...) à s’installer dans une ville un peu plus petite que celle qu’il quitte : un Parisien peut choisir d’aller s’installer à Nantes, Marseille ou Lyon ; un Rennais à Quimper ou Vannes." L'étude n'omet pas de se pencher sur le profil des néoruraux qui inspirent tant : beaucoup d'entre eux sont...retraités. Les télétravailleurs réguliers, eux, allongent leurs navettes en se reculant un peu plus loin en grande couronne. Si les grands pendulaires existent (les adeptes du TGV), ils ne sont qu'une petite proportion.

Je ne pourrai pas ici résumer toute la richesse de ces travaux : jetez-y un oeil !

La ville résiste et s'adapte

Le célèbre urbaniste Richard Florida a livré lui aussi son analyse des villes américaines trois ans après le Covid, et les conclusions sont étonnamment proches. Si certaines métropoles se sont fait de belles sueurs froides, New York et San Francisco en tête, elles semblent désormais avoir retrouvé leur attractivité. Aux États-Unis aussi, on déménage surtout dans sa propre région et les campagnes, bien qu'ayant gagné des habitants, peinent à se revitaliser.

Pour l'universitaire " le télétravail est là pour durer, mais il a lieu dans les grandes villes avant tout." Car les grandes villes ont tout ce qu'apprécient les télétravailleurs : de nombreux espaces de travail partagés et infrastructures utiles au travail, davantage d'opportunités pour construire son réseau et se divertir (sans oublier les infrastructures nécessaires à leur famille : établissements scolaires, de santé, etc.)

Le journal Politico fait la liste des changements pérennes hérités du Covid en matière d'urbanisme : le boom des pistes cyclables, la reconquête de l'espace public (de l'élargissement des trottoirs à Bruxelles à l'augmentation des espaces verts à Barcelone pour améliorer la santé mentale, au programme "Open streets" à New York qui rend les rues aux riverains) et le réflexe de mieux ventiler les bâtiments seul geste barrière non disparu.

Autant d'améliorations qui protègeraient les urbains, et surtout les moins riches, en cas de pandémie future. Car d'après un vaste reportage réalisé dans cinq des plus grandes métropoles mondiales, pour ce qui est de rendre la ville plus inclusive, il y a encore du travail.

Et maintenant, que deviennent les quartiers d'affaires ?

Reste la déshérence du bureau. Selon un récent rapport de l'acteur de l'immobilier Colliers, trois ans après, les bureaux demeurent désespérément vides. La situation semble frappante chez nos voisins du nord de l'Europe : les "pics" d'occupation du bureau aux Pays-Bas ne dépassent pas les 40%. L'article de Politico affirme pour sa part que si les belges vont encore au bureau, c'est pour diminuer leur facture d'électricité ou bien prendre une douche !

Pour le baromètre Paris Workplace 2023 qui compare justement quatre capitales européennes dans leur rapport au travail hybride, les parisiens souhaiteraient ne télétravailler que "2,1"jours par semaine dans un monde idéal quand leurs collègues madrilènes monteraient bien à 2,8.

Insuffisant pour rendre aux quartiers d'affaire leur bouillonnement d'avant Covid : le quartier de La Défense a pris le parti d'une renaissance végétale : un parc de 5 hectares y verra le jour à horizon 2026 "dans le cadre de sa raison d'être comme premier quartier d'affaires post-carbone au monde". Certainement la meilleure transformation possible.

Du coté de Comme on travaille..

🎙️ Nous revoilà dans un podcast, et cette fois-ci, pour lever le rideau sur notre façon de travailler en équipe et notre conception du management. On expérimente, on partage beaucoup, on cherche, et parfois, on trouve ! On espère que cet épisode vous soufflera quelques idées.

🏚️ Notre dernière tribune pour Welcome to the Jungle aborde un sujet qui nous tient particulièrement à coeur. Parfois, sur les sujets "futur du travail", on a un peu tendance à ne montrer que les paillettes. Alors on a voulu mettre en avant ces bureaux qui tardent à se mettre au gout du jour, ceux pour qui les investissements sont comptés, ou qui sont lancés corps et âme dans une rationalisation sans merci. Et convaincre ceux qui hésiteraient encore, de ne pas aller dans cette voie.

À bientôt !

Camille Rabineau & l'équipe de Comme on travaille

Cette newsletter vous est préparée par Comme on Travaille, cabinet de conseil spécialistes des nouveaux modes & espaces de travail. Nous accompagnons les entreprises déterminées à faire de leurs projets d'aménagement des projets humains, en utilisant le co-design et les outils de l'intelligence collective. Si vous aimez nos analyses et souhaitez nous encourager, pensez à nous pour vos conférences, ateliers et accompagnements de projets liés aux nouveaux modes de travail dans votre organisation !
Présentez-nous votre projet en prenant un RV téléphonique
ici !

Camille Rabineau - Comme on travaille - camille@commeontravaille.fr

Camille Rabineau

Camille Rabineau fondatrice de Comme on travaille

Urbaniste, experte des nouveaux espaces de travail, je partage dans ma newsletter Work & the City des perspectives sur l'évolution du bureau, des modes de travail et leurs impacts sur la ville.

Read more from Camille Rabineau

Bureau et futur, une histoire d'amour À quoi ressemblera le bureau dans dix ans ? C'était le thème de la dernière étude Paris Workplace 2023. Les 1300 répondants y prolongent une longue tradition de projections futuristes autour du bureau, entre hologrammes en réunion, commande vocale et remplacement des jobs par l'IA. Le bureau et le futur, c'est une histoire d'amour, comme en attestent les articles à n'en plus finir sur le "bureau de demain". Films, séries, articles et romans se sont aussi...

2 months ago • 5 min read

Accompagner le changement, est-ce vraiment possible ? "Tant qu'on ne l'a pas expérimenté, on ne peut pas se rendre compte" : tels sont les mots d'un de nos clients, le PDG d'une belle entreprise française, à propos des déménagements de bureau. Chez Comme on travaille, notre métier est pourtant d'adoucir le vécu des salariés confrontés à ces opérations en les écoutant, en les impliquant et en les faisant co-concevoir au maximum leurs futurs espaces. Nous déployons une myriade d'actions, avec...

4 months ago • 5 min read

Qu'est-ce qui cloche avec WeWork ? Comme chaque année, ou presque, la rentrée 2023 nous aura alertés sur la mort annoncée de WeWork. WeWork, une aventure "bigger than life" (Apple ne s'y est pas trompé avec sa série "WeCrashed") : un fondateur mi-charismatique, mi-fou, une communautés de clients adeptes, un développement fulgurant à grand renfort de millions, un produit, le bureau, qui s'il n'est que peu technologique, parle à tout le monde, et se révèle particulièrement photogénique pour peu...

5 months ago • 6 min read
Share this post