profile

Camille Rabineau

Work & The City - Télétravail, c'est grave docteur ?

Published over 2 years ago • 4 min read

WORK & THE CITY : L'ANALYSE

TÉLÉTRAVAIL : C'EST GRAVE DOCTEUR ?

Chers lecteurs, pour cette édition plus approfondie de notre newsletter, nous vous proposons un aperçu de l'état actuel des connaissances sur les impacts du télétravail sur la santé. Si vous appréciez Work @ the City, faites-le savoir autour de vous et apportez-nous ainsi un vrai coup de pouce !

Nous ne pouvons pas commencer cette lettre sans vous annoncer que nous avons accueilli cette semaine Maëva au sein de Comme on travaille ! Maëva va venir renforcer l'activité de conseil autour des nouveaux espaces de travail. Quelle satisfaction de voir notre petite entreprise grandir et devenir un projet collectif !

--

TÉLÉTRAVAIL : LES IMPACTS SUR NOTRE SANTÉ

Plus de temps pour soi, moins de temps dans les transports, un équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle : c’est l’image idyllique du télétravail. Seulement, avec sa généralisation déclenchée par la pandémie, des effets délétères ont été mis en lumière et certains salariés en ont fait les frais. Sur-travail, difficulté à déconnecter, isolement, mais aussi sédentarité et risques physiques : la littérature scientifique et des enquêtes récentes démontrent des risques pour notre santé à prendre en considération.

Des effets indéniables sur la santé…qui restent difficiles à appréhender

Bien avant la pandémie, des études alertaient sur les risques du télétravail intensif (des salariés ou indépendants travaillant à 100% depuis leur domicile). Une étude parue en 2018 concluait à une intensification du travail, à un risque de surveillance accrue, à une confusion des sphères personnelle et professionnelle, à un découragement lié au manque de reconnaissance et à une baisse des relations sociales professionnelles. En somme, à une intensité du travail plus élevée, dans un environnement moins favorable.

Depuis 2020, le télétravail se retrouve sous le feu des projecteurs et fait l’objet d’une attention scientifique jamais vue.

Une étude , qui révèle que les personnes en télétravail complet pendant le confinement ont vu leur niveau de bien-être diminuer avec notamment une activité physique réduite et des prises alimentaires plus importantes, pose la question de la balance bénéfices-risques du télétravail : ses bénéfices pour les entreprises (flexibilité, gains de productivité permis par une moindre exposition aux distractions) ne sont-ils pas ternis par ses effets négatifs ?

Une autre insiste sur le fait que les impacts sur la santé du télétravail sont à mettre en relation avec l’environnement personnel des individus, mais aussi avec la façon dont les entreprises s’organisent en interne pour s’adapter. Nous ne sommes pas égaux devant le télétravail.

Des facteurs externes rentrent en jeu : notre domicile, notre situation personnelle, nos liens sociaux privés. Si vous vivez seul, les risques sur la santé mentale sont plus élevés. Au contraire, certaines personnes ont vu dans le télétravail un moyen de mettre un terme aux relations toxiques ou encombrantes du bureau. De leur côté, les personnes peu habituées au télétravail ont ressenti une tension plus élevée.

La responsabilité des employeurs engagée

Un syndicat, l’UGICT-CGT a lui aussi tenté d'éclairer sur les dangers du télétravail en publiant une enquête sur le sujet. Le but étant d’inciter l’État et les entreprises à davantage de régulation.

En effet, l'étude met en lumière le fait que les entreprises participent encore peu à la prise en charge de l’équipement au domicile des télétravailleurs, ce qui a une conséquence directe sur leur santé physique. Ainsi, 10% des répondants seulement disposent d’un siège ergonomique financé par leur employeur et 40 % d’un écran adapté. Conséquence directe, 40% des personnes interrogées se plaignent de troubles musculosquelettiques (TMS) et de migraines oculaires.

D’autres conséquences préoccupantes sont mises en lumière ailleurs. Drogues, médicaments, alcools, addiction aux écrans. : le télétravail peut renforcer les conduites addictives. Dans un sondage réalisé en octobre 2020 auprès de 3000 personnes, 41% des salariés sondés estiment que le travail à distance présente des risques d’hyperconnexion ou de consommation plus forte de tous les produits psychoactifs.

Des impacts inégaux chez les femmes et les hommes

Enfin, il apparaît que les femmes ont été plus nombreuses à souffrir du télétravail imposé pendant la pandémie. Dans l’enquête de la CGT, le taux de femmes déclarant un syndrome dépressif est plus élevé que celui des hommes (20% contre 18%), un résultat imputable aussi à la situation particulière du confinement et du cumul activité et contraintes domestiques. Un quart des femmes interrogées signalent avoir cumulé télétravail et garde d’enfant, contre 20% des hommes. Une situation qui risque de marquer un retour en arrière sur la répartition des tâches dans le couple et de pénaliser les carrières des femmes.

Avec le télétravail, c'est donc une approche à “ la carte” de la santé au travail qui se profile. Alors que le télétravail fait entrer le travail dans la vie personnelle, c'est tout l'environnement et les singularités des salariés qui doivent être prises en compte pour agir en faveur de leur bien-être.

Photos libres de droits Google Images

Références bibliographiques :

Effet du télétravail sur les pratiques addictives, Odoxa, G.A.E conseil, octobre 2020.

Impacts of Working From Home During COVID-19 Pandemic on Physical and Mental Well-Being of Office Workstation Users de Yijing Xiao, Burcin Becerik-Gerber, Des, Gale Lucas, PhD, and Shawn C. Roll, PhD, 2021.

A rapid review of mental and physical health effects of working at home: how do we optimise health? Jodi Oakman, Natasha Kinsman, Rwth Stuckey, Melissa Graham and Victoria Weale, 2020.

L’impact des nouvelles formes de travail sur le bien-être, M. C. Trionfetti (ULB), D. De Moortel, J. Gevaert et K. Van Aerden (VUB), 2018.

À très vite !

Camille & Cindy de Comme on travaille

Je suis Camille Rabineau, consultante et facilitatrice spécialiste des nouveaux modes & espaces de travail. Avec Comme on travaille, j'accompagne les entreprises déterminées à faire de leurs projets d'aménagement des projets humains, en utilisant le co-design et les outils de l'intelligence collective. Je suis la bonne fée qui vient mettre du lien et emmène les équipes dans des projets complexes et souvent mal perçus au départ !
Présentez-moi votre projet en prenant un RV téléphonique avec moi
ici !

Camille Rabineau - Comme on travaille - camille@commeontravaille.fr

Camille Rabineau

Camille Rabineau fondatrice de Comme on travaille

Urbaniste, experte des nouveaux espaces de travail, je partage dans ma newsletter Work & the City des perspectives sur l'évolution du bureau, des modes de travail et leurs impacts sur la ville.

Read more from Camille Rabineau

Bureau et futur, une histoire d'amour À quoi ressemblera le bureau dans dix ans ? C'était le thème de la dernière étude Paris Workplace 2023. Les 1300 répondants y prolongent une longue tradition de projections futuristes autour du bureau, entre hologrammes en réunion, commande vocale et remplacement des jobs par l'IA. Le bureau et le futur, c'est une histoire d'amour, comme en attestent les articles à n'en plus finir sur le "bureau de demain". Films, séries, articles et romans se sont aussi...

2 months ago • 5 min read

Accompagner le changement, est-ce vraiment possible ? "Tant qu'on ne l'a pas expérimenté, on ne peut pas se rendre compte" : tels sont les mots d'un de nos clients, le PDG d'une belle entreprise française, à propos des déménagements de bureau. Chez Comme on travaille, notre métier est pourtant d'adoucir le vécu des salariés confrontés à ces opérations en les écoutant, en les impliquant et en les faisant co-concevoir au maximum leurs futurs espaces. Nous déployons une myriade d'actions, avec...

4 months ago • 5 min read

Qu'est-ce qui cloche avec WeWork ? Comme chaque année, ou presque, la rentrée 2023 nous aura alertés sur la mort annoncée de WeWork. WeWork, une aventure "bigger than life" (Apple ne s'y est pas trompé avec sa série "WeCrashed") : un fondateur mi-charismatique, mi-fou, une communautés de clients adeptes, un développement fulgurant à grand renfort de millions, un produit, le bureau, qui s'il n'est que peu technologique, parle à tout le monde, et se révèle particulièrement photogénique pour peu...

5 months ago • 6 min read
Share this post