profile

Camille Rabineau

Work & the City : Bureau et futur, une histoire d'amour

Published 2 months ago • 5 min read

Bureau et futur, une histoire d'amour

À quoi ressemblera le bureau dans dix ans ? C'était le thème de la dernière étude Paris Workplace 2023. Les 1300 répondants y prolongent une longue tradition de projections futuristes autour du bureau, entre hologrammes en réunion, commande vocale et remplacement des jobs par l'IA. Le bureau et le futur, c'est une histoire d'amour, comme en attestent les articles à n'en plus finir sur le "bureau de demain".

Films, séries, articles et romans se sont aussi appliqués à imaginer l'écrin du travail moderne, entre fantasme et dystopie. Certaines entreprises elles-mêmes ont voulu ouvrir la voie et poser les nouveaux standards du bureau.

Que nous dit du travail l'obsession pour le bureau du futur ? Une édition à travers la pop culture, pour démarrer l'année en beauté, en vous adressant tous nos meilleurs voeux pour 2024 :)

Vous avez reçu cette newsletter et vous souhaiteriez ne rien manquer des prochaines ? Abonnez-vous ici !

La tour de bureaux, emblème futuriste

"Qu'est-ce que je vais faire aujourd'hui, qu'est-ce que je vais faire demain ?" se demande la serveuse automate de la comédie musicale Starmania (de retour sur scène ces jours-ci), qui en 1979 déjà, n'a rien à envier aux Millenials et leur quête de sens. L'histoire ne semble pas avoir pris beaucoup de rides, avec son businessman dépité face au vide de sa vie, attiré par l'aventure, la vie d'artiste ou de marginal.

Le décor ? Les gratte-ciels des quartiers d'affaires mondialisés, dont cet article sur l'évolution du bureau à travers le 20ème siècle montre comment ils sont passés d'incarnation de modernité, promesse de technologie dans l'après-guerre, à emblème négatif d'un monde des affaires déshumanisé.

Plus largement, penser le bureau du futur aide à questionner les évolutions du travail en général, comme le montre ce document de la BBC en 1969 : dans un court-métrage intitulé The office of the future, un cadre révèle ostensiblement son ennui alors que de plus en plus de tâches ont été remplacées par un robot.

Imaginaires ou bien réels, les bureaux fous

Réels ou de fiction, de nombreux bureaux ont cherché à se faire précurseurs et marquer d'une pierre blanche l'histoire des espaces de travail. On pense aux GAFAM et à leur chasse aux records, de l'open space géant de Facebook, au Googleplex en passant par le ring de Apple, ce bâtiment circulaire aux allures de soucoupe volante. Point commun de ces sièges sociaux emblématiques : chercher, par leur architecture, à démultiplier les occasions de rencontres et d'échanges entre leurs occupants. Une doctrine qui continue d'infuser largement dans la conception des espaces de bureau aujourd'hui.

Paru en 2022 aux éditions Taschen, le livre documentaire The office of good intentions est une promenade à travers une sélection de sites marquants de bureaux américains, depuis que l'ordinateur a révolutionné les métiers du tertiaire. La thèse des auteurs : au gré des évolutions technologiques, les entreprises ont pris le bureau comme un laboratoire et leurs salariés comme des cobayes, expérimentant sans vergogne de nouvelles organisations spatiales au service de l'efficacité. Les premiers constructeurs de bureaux se seraient d'ailleurs inspirés du classeur, empilant les couches de travailleurs comme on entasse ses factures, d'après Nikil Saval qui a retracé l'histoire du bureau dans le célèbre ouvrage Cubed.

De fait, certaines architectures laissent songeurs, comme cet immeuble paire de jumelles signé Franck Gehry pour l'agence publicitaire Chiat, ou ce bâtiment brutaliste ultra-sécurisé sans fenêtres qui a inspiré films et séries d'espionnages.

Le bureau de fiction, décor suranné d'un travail où rien ne change ?

Le bureau de fiction est, pour sa part, loin de véhiculer toujours une connotation futuriste. De The Office à Caméra Café en passant par la plus récente Severance, mobilier standards, revêtements moches, lumières blafardes et couleurs ternes composent des décors aux antipodes du bureau tel qu'on le conçoit aujourd'hui.

Un arrière-plan qui ne triche pas, pour mieux accentuer les inepties bureaucratiques, le jargon prétentieux, les rigidités hiérarchiques et les journées ennuyeuses de gestionnaires que la démotivation a rendu incompétents, ou l'inverse. À l'image du film "Office Space" sorti en 1999 et peu connu en France, qui tournait en dérision le conformisme oppressant, la monotonie et l'ennui de la vie de bureau et dont la scène d'un acharnement sur un photocopieur est devenue culte.

Comme pour nous adresser ce rappel : même un bureau dernier cri, en avance sur son temps, ne suffit pas pour transformer le travail et le rendre épanouissant pour les individus.

Dans le bureau de... Alev, gestionnaire en immobilier à Dubaï

Il y a quelques mois, nous avons accueilli une nouvelle recrue chez Comme on travaille. Monica est américaine, et nous adorons profiter de son regard international pour enrichir notre connaissance de nos sujets. Grâce à Monica, partons faire un tour du monde des bureaux ! Aujourd'hui : folie des grandeurs et attente aux ascenseurs à Dubaï

Alev, présentez-nous votre bureau !
Mon bureau est moderne, avec beaucoup d'open spaces. Il y a trois longues tables que se partagent 15 personnes, chacun avec sa propre place. Le bureau est décoré de plantes, de citations aux murs et d'un bar fait à partir d'une moto. Dans l'entrée, il y a un canapé pour l'attente des clients, qui est prisé des salariés pour les coups de fil. Les cloisons sont toutes en verre occultant, ce qui donne un sentiment à la fois d'intimité et d'accessibilité.
Revenez-vous souvent au bureau aujourd'hui ? Qu’est-ce qui vous plaît le plus là-bas ?
Je viens au bureau tous les jours de la semaine, de 9 heures à 18 heures. Ce que j'aime, c'est l'ambiance, il y a toujours de la musique, et puis les collègues bien sûr. Comme le bureau est dans un immeuble de grande hauteur, j'ai une vue imprenable et j'aime bien regarder la vie urbaine et la circulation. Mon seul reproche : la lenteur des ascenseurs. Il faut parfois 15 minutes pour arriver à son étage en heure de pointe !
Qu'avez-vous à votre bureau que vous n'avez pas à la maison ? Un objet préféré ?
Ici, à Dubaï, tous les immeubles contiennent un grand nombre d'équipements tels qu'une piscine, une salle de sport, une supérette ou un restaurant. Mon objet préféré du bureau reste donc la machine à café, et je m'y retrouve souvent !

Du côté de Comme on travaille...

🛋️ Bureau, l'âge de raison ? Notre webinaire a été un succès ! Nous avons accueilli une trentaine de participants au webinaire de présentation de notre étude avec Yemanja le 7 décembre dernier. Vous pouvez désormais retrouver le replay et le rapport en téléchargement sur notre site Internet.

👩🏼 Et si le design de nos bureaux était sexiste ? À notre surprise, notre dernier article de l'année pour Welcome to the Jungle fait débat...si égalité et inclusion sont en haut de l'agenda des RH en 2024, imaginer que le design puisse comporter des biais surprend. C'est pourtant une thèse développée avec brio par l'autrice allemande Rebekka Endler, et que nous mettons à l'honneur dans ce papier. Curieuses de savoir ce que vous en pensez !

À bientôt en 2024 ! Camille Rabineau & l'équipe de Comme on travaille

Cette newsletter vous est préparée par Comme on Travaille, cabinet de conseil spécialiste des nouveaux modes & espaces de travail. Nous accompagnons les entreprises déterminées à faire de leurs projets d'aménagement des projets humains, en utilisant le co-design et les outils de l'intelligence collective. Si vous aimez nos analyses et souhaitez nous encourager, pensez à nous pour vos conférences, ateliers et accompagnements de projets liés aux nouveaux modes de travail dans votre organisation !
Présentez-nous votre projet en prenant un RV téléphonique
ici !

Camille Rabineau - Comme on travaille - camille@commeontravaille.fr

Camille Rabineau

Camille Rabineau fondatrice de Comme on travaille

Urbaniste, experte des nouveaux espaces de travail, je partage dans ma newsletter Work & the City des perspectives sur l'évolution du bureau, des modes de travail et leurs impacts sur la ville.

Read more from Camille Rabineau

Accompagner le changement, est-ce vraiment possible ? "Tant qu'on ne l'a pas expérimenté, on ne peut pas se rendre compte" : tels sont les mots d'un de nos clients, le PDG d'une belle entreprise française, à propos des déménagements de bureau. Chez Comme on travaille, notre métier est pourtant d'adoucir le vécu des salariés confrontés à ces opérations en les écoutant, en les impliquant et en les faisant co-concevoir au maximum leurs futurs espaces. Nous déployons une myriade d'actions, avec...

4 months ago • 5 min read

Qu'est-ce qui cloche avec WeWork ? Comme chaque année, ou presque, la rentrée 2023 nous aura alertés sur la mort annoncée de WeWork. WeWork, une aventure "bigger than life" (Apple ne s'y est pas trompé avec sa série "WeCrashed") : un fondateur mi-charismatique, mi-fou, une communautés de clients adeptes, un développement fulgurant à grand renfort de millions, un produit, le bureau, qui s'il n'est que peu technologique, parle à tout le monde, et se révèle particulièrement photogénique pour peu...

5 months ago • 6 min read

Aménager le bureau pour la Gen Z « La génération Z est en quête de sens. » « La génération Z n'a plus le goût de la valeur travail.» Etc, etc. Nombreux sont ceux qui prédisent l’évolution de l’entreprise pour répondre aux attentes d’une génération qui serait moins conformiste, plus flexible et surtout plus exigeante que les précédentes. Mais ces attentes sont-elles aussi uniformes qu’on le dit ? Comment caractériser le ou les rapports au travail de jeunes en proie à un monde aux multiples...

7 months ago • 6 min read
Share this post