Work & The City - Le bureau : un nouveau terrain de jeu


Le bureau : un nouveau terrain de jeu

Rendre attractifs les espaces de travail est un défi à l'heure du télétravail. Pour certaines entreprises, introduire des jeux au bureau fait partie des solutions. Renforcer les liens, améliorer la productivité ou apaiser les tensions font partie des bénéfices de la "gamification", cette approche managériale qui fait rimer travail avec jeu. Comment les jeux en entreprises redessinent-ils nos méthodes de travail ? Quelle place pour le jeu au bureau ? C'est le sujet d'aujourd'hui.

Vous êtes un lecteur assidu de Work & the City ? Nous avons préparé un court sondage pour collecter vos retours sur la newsletter ! Un grand merci d'avance pour vos avis 😀

Les jeux au travail : du "fun" à la sur-compétition

🤼‍♀️ Histoire de la «gamification »

Traditionnellement vus comme incompatibles, jeu et travail se mêlent de plus en plus. Depuis la fin du XXe siècle, une transposition des mécanismes du jeu dans l’univers du travail s'observe. La gamification veut agir positivement sur l'ambiance et les relations sociales au travail tout en induisant de nouvelles compétences et savoir-être chez les salariés.

Compétitions, élection du collaborateur du mois, quizz et récompenses… les innovations managériales reposant sur le jeu ne manquent pas.

Mais il y a un revers à la médaille. Pour Thomas Leclerq, professeur en marketing qui a consacré des recherches à ce sujet, la perte de sens du travail, une compétition accrue, la promotion d'un environnement prédateur où seuls les gagnants sont valorisés mais aussi le rejet d'un système ressenti comme imposé par la hiérarchie : ces effets d'un trop-plein de gamification produisent un stress inversement proportionnel au bénéfice recherché. Pour fonctionner, la gamification doit donc faire l’objet d’une réflexion préalable à son intégration à l'organisation du travail.

La dimension ludique des espaces de travail

Appliquée aux espaces de travail, la gamification prend une autre tournure. C'est dans les open-space que vont s'imposer des espaces exprimant le jeu au bureau, car ceux-ci libèrent des mètres carrés et créent de nouveaux coins à investir. Pour l'architecte Elisabeth Pelegrin-Genel, autrice de « Comment (se) sauver (de) l’open space », c'est dans les années 1990 et la première bulle Internet que se déploient les espaces de jeux au bureau. Des origines qui expliquent pourquoi nous continuons d'associer cette tendance aux GAFAM aujourd'hui.

Déjà en 2016, Great Place to Work revendiquait entre 20% et 25% d'espaces détente parmi les 66 entreprises "où il fait bon travailler" de son palmarès. Si la première génération d'espaces de travail ludique se traduit par des cibles de fléchettes, des tables de ping pong et des pistolets Nerf, à l'heure du travail hybride c'est dans le choix de mobiliers variés, colorés aux formes inattendues que se retrouve cette dimension régressive. Des éléments qui vont favoriser les interactions et le mouvement, alors que la sédentarité ressort comme l'un des fléaux du télétravail.

Image : Othéa aménagement tertiaire

🏓 Baby-foot : le casus belli

Le baby-foot reste l'emblème des dérives d'une trop grande interpénétration du travail et du jeu, comme nous l'avions développé sur notre blog. La culture « baby-foot » n'en finit plus d'être pointée du doigt, comme dans l’ouvrage la Comédie (in)humaine, où les auteurs Nicolas Bouzou et Julia de Funès épinglent les entreprises incapables de se réinventer mais soucieuses d'en donner l’illusion à grand renfort de gadgets.

Pourtant, si le baby-foot continue d'avoir le vent en poupe (parole de consultantes qui visitent un bureau par semaine !), c'est bien qu'une mise à disposition de loisirs au travail remplit une fonction essentielle : celle de permettre de déconnecter (vraiment) et de nouer une relation différente à ses collègues et supérieurs.

man in black tank top playing golf
Unsplash

🏙Le revirement du Google Plex

Lui aussi a jeté bébé jeu avec l'eau du bain : le Googleplex, siège social du géant inauguré en 2004 au cœur de la Silicon Valley. Ses piscines, terrains de beach-volley et murs d’escalades avaient fait le buzz, tant pour la démesure des équipements que pour la loyauté sans faille et les horaires de travail interminables exigés des salariés en miroir de cette ambiance décontractée. Depuis 2020, la copie a été revue. Fini le siège vivant 24/7, bonjour la recherche d'équilibre pro/perso et les systèmes amovibles permettant de se mettre à l'abri de l'effervescence générale.

🕵️‍♀️LEGO, où quand le jeu devient valeur d'entreprise

Qui mieux qu'un fabricant de jouet peut déployer le jeu au bureau ? Le nouveau siège de l'iconique Danois, à peine livré, nous offre une perspective intéressante d'incarnation d'une histoire par le projet architectural. Dédié à ses 2000 employés locaux mais aussi "home away from home" pour tous les salariés du monde, le vaisseau amiral se veut ludique, inclusif et collaboratif pour concevoir les meilleurs jeux. Sa "People house" mérite le détour : conçue pour permettre de jouer et réseauter à toute heure, c'est un bâtiment complet avec salle de sport, espaces de workshops, cinéma et appartements pour collaborateurs en visite.

Tout le mobilier extérieur a été fait de briques Lego recyclées : plus de 5000 kg ont été transformés ! Un exemple qui donne envie et ouvre une réflexion sur la traduction dans l'espace de valeurs et d'identité de marque.

On a repéré aussi...

🤓 Nous partageons avec vous cette compilation des principaux travaux de recherche sur les enseignements de la période Covid en matière de télétravail. Une pépite qui nous vient du de la Bank of England. Vous nous remercierez (merci au prof. Florian Le Bris qui a fait remonter ces travaux à nos oreilles !)

🌳 Cette tribune appelle à voir la désertion du bureau comme une opportunité urbanistique : celle de démultiplier les lieux publics dans la ville. Pour l'auteur, la pandémie a offert l'opportunité de repenser la ville autour des gens, non pas du travail. Il appelle à investir dans les parcs, bibliothèques, transports, et à se réjouir de ce que les villes vont devenir plutôt que de chercher un retour en arrière qui ne viendra jamais. Un beau plaidoyer, qui ne doit pas faire oublier que le télétravail fragilise aussi le financement des transports publics.

🧳 Avant les télétravailleurs, il y a eu les expatriés et leurs conjoints suiveurs (1/3 d'hommes aujourd'hui) pour qui poursuivre leur carrière à l'étranger n'était pas chose aisée. La radio RFI revient sur les préjugés que leur associent les employeurs, et sur les nouveaux services qui émergent pour les aider. Le télétravail facilitera-t-il la vie de ces couples ou nuira-t-il à l'inverse à leur intégration dans leur pays ? À suivre.

Du côté de Comme on Travaille...

Pour Welcome to the Jungle, nous nous sommes interrogés sur la manière dont les coworkings inspirent les entreprises. Quels ingrédients garder des recettes de ces pros de la bonne ambiance et de l'animation de communautés ?

N'oubliez pas notre sondage afin qu’on puisse améliorer la qualité de nos contenus. On attend votre retour avec impatience !

À bientôt pour un nouveau sujet !

Camille & Cindy & Maëva de Comme on travaille

Nous sommes Comme on Travaille, consultantes et facilitatrices spécialistes des nouveaux modes & espaces de travail. Nous accompagnons les entreprises déterminées à faire de leurs projets d'aménagement des projets humains, en utilisant le co-design et les outils de l'intelligence collective. Nous sommes les bonnes fées qui viennent mettre du lien et emmener les équipes dans des projets complexes, souvent mal perçus au départ.
Présentez-nous votre projet en prenant un RV téléphonique
ici !

Camille Rabineau - Comme on travaille - camille@commeontravaille.fr

Camille Rabineau

Urbaniste, experte des nouveaux espaces de travail, je partage dans ma newsletter Work & the City des perspectives sur l'évolution du bureau, des modes de travail et leurs impacts sur la ville.

Read more from Camille Rabineau

Retour sur le colloque : les territoires du travail et les espaces des organisations Ce jeudi 20 juin, Comme on travaille participait au colloque de recherche "Les territoires du travail et les espaces des organisations", un évènement organisé par l'École de management de Normandie et Khardam. Celui-ci avait vocation à mettre en lumière les dernières avancées de la recherche pluridisciplinaire autour des nouveaux espaces de travail. Comme on travaille a pu mettre à profit sa riche base de...

Bureaux et secteur public : on fait le point ? En septembre 2022, Work & the City se consacrait aux transformations du secteur public. Sigrid Berger, la fondatrice de Profil Public, nous avait éclairé sur ses enjeux d'attractivité et la manière dont l'aménagement des bureaux rejoint cette problématique. Depuis, une circulaire parue en février 2023 est venue préciser le cadre qui doit s'appliquer aux projets de réaménagement de l'espace de travail pour l'immobilier de l'État. Dans cette...

Révolution IA : quels impacts sur nos bureaux ? Vous reprendrez bien une petite dose d'IA ? Depuis que ChatGPT, Midjourney et consorts ont rendu l'intelligence artificielle générative accessible à tous, les spéculations sur les impacts de ces robots sur nos compétences et métiers vont bon train. Rien de nouveau : en 2017 un rapport célèbre produit sous la houlette de Dell prédisait déjà que 80% des métiers de 2030 n'existent pas encore. Un pas supplémentaire semble franchi avec ces outils. Si...