Work & The City - L’intelligence artificielle au secours de nos relations de travail


Intelligence artificielle & relations de travail

Avant toute chose, toute l'équipe de Comme on travaille vous souhaite une merveilleuse année 2023 ! Quoi de mieux pour démarrer l'année qu'un sujet technophile qui nous propulse dans un futur..qui est déjà là ?

L’intelligence artificielle fait peur, c’est un sujet encore peu compris. Elle semble pouvoir remplacer nos emplois et renvoie à une hyper-surveillance de nos faits, gestes et opinions. Pourtant, l'intelligence artificielle fait avancer d'innombrables domaines de recherche, même là où l'on ne l'attendait pas. Dans le domaine du travail, la physique sociale est un exemple intéressant d'application que nous suivons de près.

Aperçu dans ce premier cru 2023 de Work & the City...et un cadeau pour bien démarrer l'année se trouve à la fin de cet email !

Pour recevoir une année complète de nos newsletters, vous pouvez vous abonner ici :-)

L'intelligence artificielle au secours de nos relations de travail

Les Français champions de la méfiance envers l'IA

Selon l’Observatoire du rapport aux intelligences artificielles mis en place par l’ObSoCo, les Français sont « curieux » vis-à-vis de l’intelligence artificielle. Ils acceptent surtout l'intervention de l'intelligence artificielle pour se débarrasser des tâches pénibles, ou dans une volonté de rendre la vie plus pratique.

Comparativement à des pays comme le Canada, l’Allemagne, la Chine, l’Espagne, les États-Unis ou encore le Royaume-Uni, la France est bien moins confiante vis-à-vis de ces technologies .

Une étude conduite dans sept pays par Ipsos pour le BCG en 2018 révèle que 73% des Français craignent d’être plus contrôlés et surveillés avec l'IA, et 71% redoutent la déshumanisation et le manque de cohésion sociale au travail lié à l’intégration de ses outils. Les mêmes reproches que ceux adressés au télétravail.

Le Big data pour comprendre nos interactions..dans la vraie vie

La physique sociale est une discipline qui veut étudier la façon dont se forment nos liens sociaux et les influences entre individus. Selon Alex Pentland, professeur au MIT et sommité sur le sujet, il s'agit "d'une science sociale qualitative qui décrit de manière mathématique l’efficacité des connexions entre les informations et le flot d’idées d’un côté et les comportements de l’autre ».

Un sujet aussi scruté par les "foulologues" comme Mehdi Moussaid, qui explique son approche dans un passionnant épisode du podcast Les Équilibristes.

Le big data représente une révolution pour ce champ de recherches. Accéder et analyser une masse gigantesque de données facilite l'explication et la modélisation des structures sociales, du comportement des personnes, des relations interpersonnelles et leur formation, etc. Les applications sont nombreuses, dans la démographie (par exemple, l'étude des mécanismes de concentration de la population), les comportements électoraux, les réseaux sociaux, sans oublier la vie de bureau !

Appliqué au monde du travail, l’une des conclusions marquantes d’Alex Pentland révèle que nos interactions sur les outils numériques sont substantiellement différentes des interactions en face à face, en fréquence comme en qualité. Ou encore, que les interactions en face à face entre deux personnes permettent la mise en place d’une relation de confiance, bénéfique au changement de comportement.

Ainsi, les outils de tchat comme Teams ne peuvent pas se substituer au face à face du point de vue de l'échange d'idées et de la faculté à innover. La qualité des décisions est altérée par le virtuel : contrairement à ce qu'on peut croire, les informations qui sont partagées de manière informelle à l'oral sont mieux entendues et comprises que celles qui le sont, par exemple, par écrit.

Bientôt des outils pour réguler nos échanges en ligne ?

Lors du confinement, Alex Pentland avait donné lors d'un webinaire des exemples d'application de ces avancées grâce à l'IA : pouvoir monitorer les temps de parole en visioconférence, suggérer aux personnes les plus "dominantes" de mieux écouter les autres, améliorer ses interventions grace à des "suggestions" que nous ferait l'IA. On le voit déjà avec les suggestions de réponses automatiques que nous proposent certaines messageries instantanées...pratique ou effrayant ? Notre coeur balance !

Avec une présence toujours plus accrue des outils numériques dans notre expérience de travail, les possibilités de recourir à l'intelligence artificielle pour tout optimiser sont sans fin. Mais plus les données seront récoltées et analysées, plus la crainte d'une surveillance sera renforcée, sans compter le stress spécifique lié à l'invasion de ces informations, signaux et consignes nouvelles qui génèrent un nouveau risque au travail.

--

On a repéré aussi...

📝 Qui a déjà triché sur son CV ? Ça parait choquant..mais serait bien plus fréquent que ce qu'on imagine, en tous cas aux États-Unis, comme le révèle l'affaire impliquant un politicien new-yorkais qui a triché sur son CV et prétend pour sa défense que "tout le monde le fait !" À l'heure de la transparence radicale et de l'exposition de sa vie sur les réseaux, maxi triche ?

🐭 Les concepteurs des parcs Disney pour ré-enchanter nos bureaux ? C'est en tous cas le pari de la multinationale d'architecture Gensler qui recrute Bob Weis, ex-président de Disney Engineering, la filiale en charge de la réalisation des fameux parcs d'attraction. Un signal qui nous interroge, et on en a parlé ici.

💣 Le télétravail vous a rendu misanthrope ? On vous présente le desk bombing, dernier venu au pays des concepts du futur du travail, ou le fait d'être dérangé de manière intempestive par ses collègues au bureau. Et après trois ans de Covid, certains salariés ne le supportent plus.

Du coté de Comme on travaille

👴 On parle de design inclusif dans le dernier ebook des Dix tendances RH de 2023 par Welcome to the Jungle ! Welcome to the Jungle nous a demandé s'il y avait des particularités dans la prise en compte des "seniors" dans l'aménagement des espaces de travail. Camille Rabineau répond design universel et accompagnement du changement..deux approches bénéfiques aussi aux plus jeunes !

💕 Vous le savez, nous mettons beaucoup de coeur dans Work and the City. Pour améliorer le parcours d'intégration de nos nouveaux lecteurs, nous avons créé ce guide des tendances des bureaux et de leur accompagnement, qu'ils recevront en s'abonnant. Pour vous remercier d'être fidèle au poste, découvrez-le ici en avant-première !

Camille Rabineau & l'équipe de Comme on travaille

Nous sommes Comme on Travaille, consultantes et facilitatrices spécialistes des nouveaux modes & espaces de travail. Nous accompagnons les entreprises déterminées à faire de leurs projets d'aménagement des projets humains, en utilisant le co-design et les outils de l'intelligence collective. Nous sommes les bonnes fées qui viennent mettre du lien et emmener les équipes dans des projets complexes, souvent mal perçus au départ.
Présentez-nous votre projet en prenant un RV téléphonique
ici !

Camille Rabineau - Comme on travaille - camille@commeontravaille.fr

Camille Rabineau

Urbaniste, experte des nouveaux espaces de travail, je partage dans ma newsletter Work & the City des perspectives sur l'évolution du bureau, des modes de travail et leurs impacts sur la ville.

Read more from Camille Rabineau

Retour sur le colloque : les territoires du travail et les espaces des organisations Ce jeudi 20 juin, Comme on travaille participait au colloque de recherche "Les territoires du travail et les espaces des organisations", un évènement organisé par l'École de management de Normandie et Khardam. Celui-ci avait vocation à mettre en lumière les dernières avancées de la recherche pluridisciplinaire autour des nouveaux espaces de travail. Comme on travaille a pu mettre à profit sa riche base de...

Bureaux et secteur public : on fait le point ? En septembre 2022, Work & the City se consacrait aux transformations du secteur public. Sigrid Berger, la fondatrice de Profil Public, nous avait éclairé sur ses enjeux d'attractivité et la manière dont l'aménagement des bureaux rejoint cette problématique. Depuis, une circulaire parue en février 2023 est venue préciser le cadre qui doit s'appliquer aux projets de réaménagement de l'espace de travail pour l'immobilier de l'État. Dans cette...

Révolution IA : quels impacts sur nos bureaux ? Vous reprendrez bien une petite dose d'IA ? Depuis que ChatGPT, Midjourney et consorts ont rendu l'intelligence artificielle générative accessible à tous, les spéculations sur les impacts de ces robots sur nos compétences et métiers vont bon train. Rien de nouveau : en 2017 un rapport célèbre produit sous la houlette de Dell prédisait déjà que 80% des métiers de 2030 n'existent pas encore. Un pas supplémentaire semble franchi avec ces outils. Si...